0  ITEMS - 0,00 €

Interview du Dr D. Weng : "La préservation de crête simplifie le traitement"

D'après le Dr Weng, la préservation de crête augmente le volume d’os disponible et permet d’avoir des conditions locales plus favorables pour la pose d’un implant.

La société allemande d’implantologie constate, dans sa conférence de consensus de 2011, que les procédures de ROG sont cinq fois moins nécessaires au moment de l’implantation s’il y a eu au préalable une préservation de crête1.
Cela signifie donc clairement moins de chirurgie et moins de douleur pour les patients ?

Dr Weng : Pour les patients, la préservation de crête est surtout moins traumatisante que les procédures ultérieures de ROG. Pour pouvoir refermer les tissus mous sans tension après une augmentation osseuse latérale, il faut souvent pratiquer un volet périosté qui entraîne un hématome et une tuméfaction.
Par comparaison, le gain de temps joue un rôle secondaire. Pour préserver la crête, il faut consacrer plus de temps à l’extraction dentaire, d’une part pour retirer la dent de manière atraumatique et d’autre part en réalisant les gestes nécessaires à cette préservation.

Quels sont les critères qui permettent de savoir qu’une préservation de crête est nécessaire pour éviter une ROG ultérieure ?

Dr Weng : Pour reprendre le concept de Jan Lindhe, il faut s’intéresser à l’épaisseur de la paroi osseuse vestibulaire.
La résorption de la crête dans sa dimension vestibulo-linguale lorsque la table vestibulaire est épaisse, disons supérieure à 0,8 mm, est moins marquée que dans les alvéoles à paroi vestibulaire mince. Malheureusement, dans le secteur antérieur du maxillaire supérieur, cette paroi vestibulaire se compose presque exclusivement d’os fasciculé qui se résorbe après l’extraction dentaire, sur une hauteur de 2 à 3 mm par rapport à la crête.
Dans la pratique, il est rare de pouvoir mesurer avec exactitude les parois alvéolaires avant ou après extraction, et il est également difficile de juger la situation osseuse sans décoller un lambeau.

Lire l'article en entier ?

> Téléchargez le Geistlich News

Bibliographie

  1. Weng D, et al.: Eur J Oral Implantol 2011; 4 Supplement: 59–66.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.